revendic’action dans le Rhône n°36

DROITS ET LIBERTES SYNDICALES

LE MERCREDI 2 DECEMBRE 2015

200 militants se sont réunis devant l’agence locale d’Air France en soutien aux 5 camarades récemment licenciés, qui passaient au tribunal. Une nouvelle occasion de dire STOP à la violence patronale qui prend encore plus de poids dans cette période trouble.

JTEKT

Cette même violence a également été employée chez JTECK où, après le suicide d’un salarié, le licenciement du médecin du travail, c’est au tour de notre camarade Abdel Yousfi, Secrétaire général du Syndicat et Délégué du Personnel que l’on veut licencier !
Un rassemblement a eu lieu le mardi 1er décembre où une centaine de camarades sont venus soutenir et dire STOP à cette violence patronale.
Signer la pétition en ligne pour le soutenir :
https://www.change.org/p/la-direction-de-jtekt-irigny-et-la-dirrecte-rh%C3%B4ne-alpes-non-au-licenciement-d-abdel-yousfi-d%C3%A9l%C3%A9gu%C3%A9-syndical-cgt-%C3%A0-jtekt-irigny-69?recruiter=29341138&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

PERRENOT JONAGE

Autre cas similaire : au sein des transports Perrenot-Jonage, ce sont 5 élus CGT de l’entreprise qui trainent leur employeur au tribunal en référé. En effet les partons se sont permis, sans aucun motif, de faire des saisies sur salaires des mois de septembre et octobre.
Hasard du calendrier ? Force est de constater que tout se passe pendant la préparation et les élections professionnelles. Malgré tous ces procédés Victoire à été donnée à la CGT avec 65% des suffrages !

MAC DO

le Délégué du syndicat élu DP CE du restaurant de Gabriel Péri vient d’apprendre qu’il est convoqué à un entretien préalable à licenciement.
Le mercredi 9 décembre, l’Union Locale 7/8 appelle à un rassemblement devant le Mac Do
à 17h30 place Gabriel Peri.

ANNECY. UN VERDICT DE CLASSE !

Le tribunal correctionnel d’Annecy, a rendu son verdict concernant l’inspectrice du travail en charge de l’usine Tefal de Rumilly et du technicien « lanceur d’alerte » licencié de cette même entreprise. Tous deux étaient poursuivis suite à la plainte déposée par Tefal et relayée par le procureur d’Annecy, pour « accès frauduleux à un système informatique », « détournement et recel de documents internes à l’entreprise » et « violation du secret professionnel ». La direction de Tefal avait été jusqu’à monter une machination, dévoilée grâce à un informaticien de l’entreprise, contre cette inspectrice qui osait vouloir faire appliquer le Code du Travail !
Le verdict du Tribunal suit le réquisitoire anti-ouvrier qu’avait fait le Procureur lors de l’audience du 16 octobre. L’inspectrice et le salarié licencié sont tous deux condamnés à 3500€ d’amende avec sursis, mais aussi condamnés à payer 2500€ de frais de justice, la condamnation est également portée sur le casier judiciaire de l’inspectrice. Ce verdict est un véritable déni de justice salué comme tel par les 150 manifestants présents par les cris de « Police partout, Justice nulle part ! ».

DECLARATION DE LA FEDERATION DES TRAVAILLEURS DE LA METALLURGIE CGT : UNE JUSTICE DE CLASSE !

Suite à l’affaire de la caisse noire de L’UIMM, après 8 ans de procédure, le tribunal a préféré faire preuve de clémence en protégeant l’UIMM et les bénéficiaires de cette caisse noire. Les condamnations à des petites peines de prison avec sursis et des amendes minorées pour des personnes millionnaires comme eux ou ultra millionnaires pour l’UIMM, semblent dérisoires au regard de leur culpabilité et par rapport au traitement réservé aux salariés de la métallurgie ou encore à ceux d’Air France par exemple, lorsqu’ils luttent pour sauver leurs emplois et entreprises. La justice parait faible avec les grands et dure avec les faibles. En effet comment expliquer cette clémence et cette lenteur lorsqu’il s’agit d’une affaire comme celle de la caisse noire de l’UIMM ?
La FTM-CGT regrette que le tribunal n’ait pas eu le courage de prendre les mesures pour que les 600 millions d’euros collectés sur le travail n’aient pas été rendus aux salariés de la métallurgie. La FTM-CGT continuera à lutter contre la répression syndicale et les entraves à l’exercice du droit de grève, pour gagner le progrès et la justice sociale

LUTTES ET ACTIONS DANS LE RHONE

GERFLOR.

Le vendredi 4 décembre, la Cgt appelle les salariés à se rassembler pour soutenir la délégation syndicale et influer sur la suite des négociations NAO, dont les propositions patronales sont une provocation et un manque de « respect ».
Revendications : 3% avec un talon de 50 euros.

RHODIA groupe SOLVAY.

Le mercredi 2 décembre,
Nouvel appel du groupe à débrayer sur les revendications salariales. (3éme journée).
A défaut de propositions concrètes, la Direction Générale lance la «chasse aux
sorcières »avec des tentatives de « discréditer» la CGT, via un courrier du DRH.France.

FAMAR.

Le vendredi 20 et 27 novembre, appel à débrayage.
Hold-up sur Les congés : La direction souhaite imposer 8 jours de congés/RTT sur la période de novembre à décembre 2015. Elle justifie cette décision par une nécessité purement comptable.
La Cgt tient à lui rappeler qu’étant sur un site de production, Ce n’est pas en puisant sur les congés que les dysfonctionnements structurels et organisationnels disparaîtront. Le redémarrage du mois de janvier restera une nouvelle fois compliqué et les résultats seront en retrait par rapport au budget dès le début de l’année.
Mutuelle : Lors de la 1ère réunion paritaire sur le régime de santé/prévoyance, la direction a annoncé que le niveau de garantie actuel pourrait être composé d’un socle commun obligatoire (contrat responsable de branche) et d’une sur-complémentaire optionnelle à la charge complète du salarié.
Cela se traduirait par une baisse des remboursements pour les salariés ne souhaitant pas ou ne pouvant pas financer une sur-complémentaire. Pour les salariés privilégiant un niveau de garantie proche de l’actuel la participation financière de l’employeur serait nulle.

ARKEMA Pierre Bénite.

Le lundi 23 novembre, Une grève a débuté après la tenue d’une réunion sur les primes (de masque). Alors que les salariés revendiquaient un forfait de 20h mensuel, la 1ère proposition du DRH a été un forfait de 6h mensuel, la 2ème de 2h (8h mensuel), la 3ème de 10h mensuel.
Au 2ème jour de grève : réveil du DRH : 18h mensuel devient une très bonne proposition ! Le Directeur prend la relève et des négos s’engagent qui permettent un accord de principe.
Quelle leçon tirer de cet épisode : aujourd’hui, même quand la demande des salarié(e)s est justifiée, la direction ne cède que sous la contrainte. La raison pour laquelle la Cgt pense que les NAO sont le moment de tous s’unir et d’exiger cette reconnaissance qu’on leur refuse toute l’année.

BAYER

Début de négos NAO chez Bayer, pour lancer les négociations. 2 chiffres :
534 328 euros, c’est le chiffre d’affaire produit par chaque salarié de Bayer en France .
280 000 euros/an, c’est la rémunération moyenne des 10 plus hauts salaires de Bayer SAS
Individualisation croissante, culture de la performance, augmentation de la productivité, le vécu des salariés au poste de travail est de plus en plus source d’incertitudes, de tensions et de souffrances. C’est à ce prix que les richesses sont créées chez Bayer. Or, plus de la moitié du résultat net est distribué aux actionnaires au détriment des emplois, des conditions de travail, des investissements productifs et des revenus des salariés. Pour la CGT, cette « logique » doit être remise en cause par la réponse à des revendications légitimes de redistribution.(dignité, égalités, emploi, temps de travail, carrières …)

Groupe SANOFI.

Neuville : remise en cause des accords d’entreprise pour être encore plus compétitifs !
Tract groupe sur la multiplication des licenciements
Courrier FNIC à la direction de Sanofi contre la répression anti-syndicale.
Dénonciation par la direction des accords temps et rythmes de travail chez Pasteur.

MISSIONS LOCALES

L’Union Nationale des Missions Locales refuse de négocier les salaires, toutes les organisations syndicales quittent la séance du 2 décembre. Les inégalités de salaire et de conditions de travail se creusent localement dans chaque structures et entre les salariés, cette situation est aggravée par la faiblesse des négos au niveau national de la Branche professionnelle. Pétition en cours dans la profession.

CGT EDUC’ACTION

La taxe d’apprentissage, qui devait être utilisée pour l’amélioration des équipements, est intégrée dans le budget, et sert à compenser l’insuffisance des dotations de fonctionnement Etat-Région. C’est -20% pour les lycées professionnels. Cette situation affecte massivement les élèves, particulièrement les élèves issus des classes populaires. L’écrasante majorité des jeunes en formation initiale (71.65%) se voit donc frappée par cette baisse massive des ressources financières liées à la taxe d’apprentissage affectées à leur formation.
Pour avoir dénoncé le harcèlement raciste et antisémite que subissait une collègue de la part de certains élèves, et l’absence de reconnaissance des faits et de réaction ferme de la direction de l’établissement, les personnels du Lycée Tony Garnier sont aujourd’hui lourdement sanctionnés sur le plan financier. Soutien aux collègues du LP tony Garnier de Bron : pétition à signer en ligne :
https://www.change.org/p/madame-najat-valaud-belkacem-reconnaissez-le-caract%C3%A8re-raciste-et-antis%C3%A9mite-des-faits-au-lp-tony-garnier?recruiter=428522710&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

TERRITORIAUX DE CORBAS

Dépôt d’un préavis de grève du mercredi 9 décembre au vendredi 8 janvier concernant la nouvelle organisation de travail des Agents d’Entretien et de Restauration qui serait mise en place en janvier 2016.

TERRITORIAUX DE VENISSIEUX

Après négociations et signature d’un protocole sur les droits syndicaux et les modalités de gestion des activités d’action sociale et culturelle, la Cgt retire le préavis de grève du 30 novembre.

SANTE – ACTION SOCIALE / UFMICT (UNION FEDERALE DES MEDECINS, INGENIEURS, CADRES ET TECHNICIENS

Suite aux discussions concernant les Manipulateurs de radiologie médicale , la Cgt revendique : La reconnaissance de la Profession, Le passage de la profession de manip radio en catégorie A, sans perte de la pénibilité et le droit d’un départ en retraite anticipé.Un Diplôme Unique : la révision des textes juridiques et d’obtenir un accord entre les deux ministères : Santé et Education Nationale. Un conventionnement Unique entre les Ecoles et les Universités pour l’égalité des chances au cours de la formation de manip radio.

RENDEZ VOUS- INFOS DANS LE RHONE

INSTITUT D’HISTOIRE SOCIALE CGT DU RHONE

Adhésion pour 2016. N’oublier pas !
2016 sera une année importante pour l’histoire avec les 80 ans du front populaire et les grèves de 1936 qui ont conduit à l’obtention des congés payés.
Sur ce sujet une conférence se tiendra le mardi 9 Février à 18H30 à la Mairie du 3 a 18H30.

UNION LOCALE 3/6

FORMATION Niveau 1 : du 8 au 12 février 2016.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.