Préavis de grève de la CGT Vinatier pour le 21 juin

A l’attention de monsieur Hubert Meunier, Directeur du CHS Le Vinatier

 

Bron, le 12 juin 2017,

 

Monsieur le directeur,

 

Nous avons l’honneur de déposer auprès de vous un préavis de grève local de 24 heures pour le mercredi 21 juin 2017. Il couvre les agents en amont et en aval de leur prise de poste.

Nous attirons votre attention sur le fait que ce préavis est valable pour l’ensemble des personnels médicaux et non médicaux de l’établissement.

 

Les revendications sont :

  • Non aux 3,5 millions d’économies
  • Non au démantèlement de la psychiatrie adulte et de la pédopsychiatrie de secteur
  • Non aux fermetures de lits, d’unités, de foyers, de la radio, des structures de proximité.
  • Non à l’abandon des populations au nom des économies
  • Pour la défense de la psychiatrie publique de secteur,
  • Pour l’accès de tous et toutes aux soins et à la prévention
  • Non à l’institutionnalisation du mépris et de la souffrance au travail
  • Non aux réductions d’effectifs, aux 49,5 suppressions de postes et aux économies de fonctionnement (non remplacement de maternités, de maladies, gel de postes vacants,…)

De partout,  dans tous les pôles, dans tous les services les restructurations sont à l’ordre du jour. Ce sont des plans de gestion de l’austérité qui sont imposés aux équipes dans l’unique but de réaliser des économies. Réorganisations, suppressions de postes sont les seuls mots d’ordres.

 

Tous les corps de métiers sont et vont être touchés. La réorganisation du bio nettoyage aux pôles Est et USIP-UMD est un bon exemple avec la suppression de 10,5 postes ASH et une désorganisation totale du travail des équipes. Rappelons qu’avec hôpital 2012 le travail a fortement augmenté pour les ASH : la réponse qu’on veut leur apporter c’est on supprime des postes, on change les roulements et « tout va bien se passer »

 

Ce sont aussi les services de réinsertions et réadaptations sociale qui sont bradés avec les fermetures-fusions de la Traille-Transval, Traboule-Rabelais. Se sont 20 lits de fermés et encore des suppressions de postes avec encore et toujours des changements de roulements mais  « tout va bien se passer ».

 

Ce sont encore les services de proximités qui sont touchés avec la fermeture de la radio qui va impacter tous les services et faire augmenter la charge de travail. Mais rassurons-nous c’est juste une question d’organisation et « tout va bien se passer ».

 

C’est le démantèlement de la pédopsychiatrie, de la psychiatrie adulte avec la fermeture des structures de proximité qui vont mettre de côté toute une partie de la population. Ils et elles n’auront qu’à passer plusieurs heures dans les transports pour aller en RDV et « tout va bien se passer ».

 

Ce sont des changements de roulements qui sont en préparation pour de nombreuses unités : poste de sûreté, UHSA,…

Soyons toutes et tous en grève le 21 juin 2017.
Action au conseil de surveillance à 14h30 ! Refusons l’austérité à l’hôpital !
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *