Compte rendu du CTE du 10 novembre 2017

Une seule question à l’ordre du jour, le planning UHSA des équipes de jour.

 Depuis le début de l’année la direction veut modifier les plannings de jour de l’UHSA.

Le 7 septembre dernier cette question était à l’ordre du jour du CTE, mais l’intervention d’une délégation d’équipe avec le soutien des 4 organisations syndicales avait permis de faire reporter ce projet au 10 novembre, mais surtout avait obligé la direction à admettre que les propositions des personnels devaient être entendues : la question des binômes, la question des dimanches pour pouvoir maintenir les groupes thérapeutiques, des plannings communs entre les unités B et C.  Un travail en commun entre les équipes et les cadres de proximités devait avoir lieu. Ce qui a été fait.

Les plannings travaillés par les équipes et l’encadrement qui ont été présentés ce jour prenaient en compte ces critères. Il y aura deux roulements : 1 pour l’unité A et 1 pour l’unité B et C.

Concernant les binômes nous avons demandé à la direction sur quels critères elle allait se baser pour leur mise en place et leur rythme de réactualisation.

Pour nous les binômes ne devaient pas être obligatoirement cassés mais au contraire assurer une pérennité. Ils devaient tenir compte de l’ancienneté, de la mixité, des savoirs faires, des choix individuels. Un binôme ne doit être changé qu’au cas par cas : en raison du départ d’un agent, de mésentente… L’encadrement du service ainsi que la direction ont répondu de manière positive.

Tout ceci nous a amené à voter pour ce dossier… (Vote pour : CGT, CFDT, UNSA  Abstention : FO)

…en émettant une réserve et en alertant sur la question des jours fériés, en demandant à la direction que sur cette question, la pratique générale à l’UHSA comme sur tout cet établissement reste sur la base du volontariat. Dans le cadre d’un sous-effectif repéré sur un jour donné, c’est l’ensemble de l’équipe qui doit être sollicité. Les agents en poste les dimanches et les jours fériés ne doivent pas être dans l’obligation d’équilibrer les roulements ; l’encadrement ne doit pas leur supprimer de manière autoritaire ces jours de travail.

Un clin d’œil : nous sommes intervenus pour souligner que ce qui a pu être fait à l’UHSA aurait dû être fait pour le pôle Ouest plutôt que d’imposer arbitrairement une nouvelle organisation de travail qui ne convient pas du tout.

Mais on peut parler aussi du pôle Est, ainsi que de tous les autres.

Pour nous le respect du roulement 4/2, des 4 ASH minimum, des fériés à la libre disposition des agents… est incontournable.

Dans tous les cas il faut des moyens pour faire tourner les services, il faut des personnels soignants, non soignants et médicaux pour un hôpital de qualité.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *