Bilan de la grève du SMAUP (urgences du Vinatier)

Bilan de Grève

Après 43 jours de mobilisation, nous avons voté le 11 mai la suspension de la grève.

Nous tenions à remercier tous nos soutiens pendant ces semaines riches en actions et émotions :

Merci à nos collègues de l’hôpital, qui sont venus aux rassemblements et à la CME pour sa motion de soutien.

Merci aux syndicats CGT et FO, pour nous avoir apporté leurs conseils et leur temps, tout en nous laissant mener notre mouvement comme on le souhaitait.

Nous tenions aussi à remercier les quelques membres de l’encadrement, qui ont su nous encourager en nous apportant toute leur bienveillance. Il est précieux, pour nous, de voir que l’humain a encore sa place à l’hopital.

Merci à tous les soutiens extérieurs, qui ont été précieux autant pour le moral que pour l’aide qu’ils ont pu nous apporter.

Ce que nous avons obtenu

  •  Création de 2 postes IDE pérennes pour la journée 
  •   La stagiairisation immédiate de 3 collègues IDE actuellement en CDD
  •   Quelques petits travaux dans nos locaux 

Notre mouvement s’est étendu sur plusieurs semaines, entre rassemblement local, action sur l’établissement mais aussi action plus large avec les collègues de l’inter-urgences lyonnais. Notre grève a été relayée par la presse et les médias.

Des AG chaque semaine pour échanger entre nous et voter chaque décision, des négociations avec la direction, une intervention en CME, un CHSCT extraordinaire, une intervention en conseil de surveillance…

Nous avons aussi pu nous exprimer en délégation à l’ARS ainsi qu’à la mairie de Lyon, nous avons rencontré différents acteurs politique régionaux et nationaux pour tenter de faire entendre notre colère et nos difficultés.

Malgré les tentatives d’entrave à la grève, les pressions et les menaces remettant en cause quotidiennement notre droit de grève, la non-considération de l’équipe de nuit qui était pourtant mobilisée majoritairement, le passage sous silence des agressions en service ayant eu lieu pendant la grève, notre équipe a su montrer une réelle cohésion, éviter le clivage et maintenir la mobilisation dans la bonne humeur.

Et la suite ? Nous sommes fiers ce jour d’avoir porté cette mobilisation et participé à sauver l’hôpital de demain et nous nous refusons à mettre de côté nos valeurs humaines et soignantes. La colère a remplacé le désarroi.

La mobilisation continue en dehors de la grève pour :

  • Le désengorgement des urgences passant par la réouverture de lit en unité d’entré et non pas le déplacement des lits d’appoints
  •  Un engagement actif de la direction et de l’ARS pour une meilleure sécurité du personnel et des patients
  • L’embauche de 2 postes IDE la nuit sur l’UPRM 
  • La construction (ou réhabilitation) de locaux pour le SMAUP comme promis pas l’ARS en 2015
  • L’arrêt du sabotage de notre savoir-faire et de nos compétences professionnelles, en commençant par la reconnaissance de notre engagement et de nos difficultés
  • Une prime de risque spécifiques au niveau national pour tous les personnels des urgences

Nous continuerons donc à défendre nos valeurs, nos compétences et nos métiers, à nous battre chaque jour pour l’amélioration des conditions d’accueil et d’hospitalisation de nos patients, à dénoncer l’insécurité permanente dans laquelle nous travaillons et surtout à essayer de convaincre tous nos collègues qu’il faut être solidaires…

Et n’oubliez pas que se mobiliser ensemble, c’est aussi et surtout pour votre mère qui aura besoin des services d’urgence quand elle fera une dépression, c’est pour l’avenir de votre fille qui fait ses études d’infirmière, c’est pour les conditions de travail de votre petit fils qui commence sa vie professionnel d’ASH, c’est pour que personne n’oublie votre meilleur ami médecin qui s’est suicidé à cause de la pression institutionnelle, c’est pour vous qui passez vos soirées et nuit seul quand votre femme prend soins des autres, c’est pour toi qui a passé ton anniversaire sans ton papa car on l’a obligé à revenir travailler sur ses congés…

Les équipes du SMAUP,

Le 17/05/18

Nous continuons à nous mobiliser via l’inter-hosto. Ouvert à tous les hospitaliers, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’info : mouvementinterhostolyon@gmail.com

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *