Le 22 mai 2018, toutes et tous en action pour défendre les services publics !

De partout, dans tous les secteurs nous sommes attaqués par Macron et son gouvernement.

Nous, les hospitaliers, subissons les politiques d’austérité des différents gouvernements depuis des années à coup de coupes budgétaires, d’économies, et ce sont nos hôpitaux qui sont saignés à blanc. Alors qu’on manque de tout dans l’hôpital, on nous annonce que la France est championne du monde en versement de dividendes aux actionnaires !

Au Vinatier, ce sont des suppressions de postes, des foyers et des lits d’hospitalisation fermés, des CMP fusionnés, des conditions de travail dégradées, et au final des patient-e-s délaissé-e-s.

Macron et le patronat veulent mettre à terre les fonctionnaires. Aujourd’hui ce sont les cheminot-e-s qui sont attaqué-e-s de plein fouet et pour 2019 c’est toute la fonction publique.

 Ce que Macron dit : « Ce que vivent les personnels soignants est insupportable, il faut faire plus pour ces personnels. »

Ce que Macron fait : c’est 4 milliards d’économies sur la santé dont 1,2 milliards d’économie en personnel, la hausse de la CSG, le gel des salaires, le jour de carence, la baisse des APL, la suppression de l’impôt sur la fortune (4 milliards offerts aux plus riches) …

Ce que Macron veut faire : c’est généraliser la précarité avec le recours massif aux contractuel-e-s, imposer le « salaire au mérite », arbitraire dans les déroulements de carrière, imposer la « mobilité », supprimer les CHSCT, supprimer 120 000 postes et même licencier les fonctionnaires !

Oui, le 22 mai, l’heure est la mobilisation générale !
 Le 22, toutes et tous en grève et à la manifestation à 10h00 place Bellecour pour :
  •  L’augmentation des salaires et du point d’indice
  • L’ouverture de lits et de structures extra muros pour répondre aux besoins de la population
  • L ’arrêt des suppressions d’emplois et l’embauche massive de personnels – Ras le bol « du marche ou crève » !
  • La titularisation de tou-te-s les contractuel-le-s
  • La transformation de la prime de service en 13ème mois.
  • Le maintien des CHSCT et Commissions Administrative Paritaires
  • Le refus de la mise en place des licenciements dans la fonction publique …

La CGT Vinatier

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *