grève et manifestation le 14 décembre. Contre la précarité, c’est les salaires qu’il faut augmenter !

Nous appelons l’ensemble du personnel à faire grève et à venir manifester le 14 décembre 2018 dans le cadre de la journée d’action nationale pour l’augmentation des salaires. Nous avons déposé un préavis de grève pour l’ensemble de l’établissement.

AUGMENTER les salaires, c’est plus d’argent à la fin du mois mais c’est aussi de l’argent en plus pour la sécurité sociale à travers le salaire socialisé, c’est plus d’argent pour les retraites, c’est plus d’argent pour l’assurance chômage, pour la famille… C’est permettre à tout le monde de vivre mieux et plus dignement !

Les « mesurettes » annoncées par le gouvernement ne sont pas de nature à permettre à une majorité de la population de boucler des fins de mois de plus en plus difficiles…

Pour la CGT, il y a plus que jamais urgence sociale ! Le gouvernement et le patronat n’y répondent pas ! « Il y a un pognon de dingue en France «  pour les premiers de cordée !

La France, c’est :

  • Le 5e pays au monde en terme producteur de richesses.
  • Le pays où, les 300 plus grands patrons ont une augmentation de salaire de 10 % en 2017, atteignant en moyenne plus de 3,8 millions d’euros par an et par individu.
  • Le pays où, avec nos impôts et cotisations, l’État français et les collectivités locales consacrent 230 milliards d’euros par an d’aides et d’exonérations fiscales au patronat.
  • Le pays où ,la fraude et l’évasion fiscale représentent 80 milliards d’euros par an.
  • Le pays où, les bénéfices des entreprises du CAC 40 ont atteint 94 milliards d’euros en 2017. Sur 100 € de bénéfices, seuls 5,30 € vont aux salariés. Il y a donc de la marge !

Oui, l’urgence sociale c’est le partage des richesses, pour que les richesses produites dans ce pays reviennent à la population et non à quelques nantis.

A causes des bas salaires, des exonérations patronales, c’est la sécu et nos hôpitaux qui sont saignés à blanc. Chaque année nos directions nous amputent de plusieurs millions, ce sont des services qui ferment un à un, des postes qui sont supprimés. Oui se battre pour les salaires et le partage des richesses, c’est aussi se battre pour l’hôpital public !

Lorsque les gilets jaunes dénoncent la précarité, le chômage, l’impossibilité de finir le mois, leurs propos convergent avec les revendications CGT :
–    l’augmentation du Smic pour le porter à 1800 euros et augmentation des salaires en conséquence
–    l’amélioration de la protection sociale pour atteindre le 100% sécu et la disparition du « reste à charge »
–    l’augmentation des pensions de retraite et le retrait des ponctions de CSG
–    une réforme fiscale pour un impôt juste et le rétablissement de l’ISF immédiatement
–    l’amélioration des services publics, notamment dans l’éducation, la santé, les transports,..

Toutes et tous uni.e.s et solidaires + 300€ immédiatement !

Manifestation vendredi 14 décembre 2018 depuis la place jean Macé à 11 H 30 vers le siège du MEDEF

La CGT Vinatier

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.