La CGT dit non à la décision du directeur de faire dormir des patients, après leur passage aux urgences, dans les couloirs des services du Vinatier

A travers la décision n°2016-10, le directeur  impose de manière autoritaire à partir du 1er août d’orienter «  les patients dans tout lit vacant, même temporairement, du pôle ou, à défaut, en surnombre dans l’unité dont il relève normalement. » dans le but de désengorger les urgences.

Quel paradoxe : fermeture des 40 lits en 2013, fermeture d’une unité  dans les mois à venir (c’est la géronto psychiatrie qui est ciblée), et aujourd’hui hospitalisation des patients sur des couchettes dans les couloirs car il n’y a plus assez de lits !!! Notre directeur n’est décidément plus à une contradiction près ! « On marche sur la tête ».

Il faut se rassembler pour dire non à cette gestion.

Nous allons contacter les autres syndicats de l’établissement pour proposer une assemblée générale commune le 21 juillet de 14h30 à 16h30 afin de nous organiser face à ce coup de force. Nous allons également proposer une rencontre avec les médecins de l’établissement.

 Même en cette période de congés, soyons vigilants et réactifs.

La CGT Vinatier

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.