Compte rendu du CTE du jeudi 8 septembre 2016

Baisse drastique des budgets de l’hôpital en 2016, 2017 et 2018. Ce sont les patients et  les personnels qui vont payer l’addition !

BUDGET :

le directeur rappelle que le budget du CHV sera amputé de 900 000€ pour 2016 et de 1,5 millions pour 2017 et idem pour 2018 (soit l’équivalent de 70 postes en moins, à 45 000€ le poste) au prétexte que le Vinatier est soit disant « surdoté » d’après l’ARS.

C’est la loi de la rentabilité qu’ils veulent nous imposer,  à n’importe quel prix…

C’est inacceptable !

Ceci va encore aggraver les conditions d’accueil et de soins sur notre hôpital, c’est une détérioration des conditions de travail qui s’annonce…Pour la CGT la seule solution c’est de se mobiliser.

 

Décision relative à la fluidité du parcours des patients

– faire sortir les patients plus vite pour éviter de mettre des couchettes dans les unités, gestion de la crise ou virage ambulatoire forcé de la psychiatrie ? Pour nous c’est non ! Il faut rouvrir les 40 lits d’hospitalisation, suspendre tous les projets de fermeture d’unité (gérontopsychiatrie), développer et donner de vrais moyens à l’extra hospitalier mais sûrement pas répondre au chantage de la direction et de l’ARS.

 

Dérogation accordée au Vinatier pour ne pas faire partie d’un GHT (GHT Rhône Centre : HCL, Neuville, Albigny, Ste Foy).

Cette dérogation est accordée pour 5 ans, le GHT est constitué pour 10 ans.  Par contre l’ARS demande au directeur de mettre en place la Communauté Psychiatrique de Territoire (CPT)…. Ce sera un peu comme un CHU de la psy. Pour l‘instant ST Cyr et SJDD ont été contactés et sont d’accord, une convention constitutive de CPT sur le GHT Rhône Centre sera signée d’ici fin 2016….mais l’ARS veut aller encore plus loin et souhaite mettre en place une coordination des établissements psy à l’échelle régionale. Une collaboration avec les HCL, le centre Léon Bérard, l’Hôpital Desgenettes et St Luc St Jo est demandée par l’ARS, pour certains d’entre eux elle existe déjà.

Nous avons rappelé l’opposition de la CGT à la loi santé et à la création des GHT qui sont des outils de démolition de la santé publique. En contraignant les GHT, les établissements, à produire des projets médicaux partagés le Ministère entend fixer une feuille de route avec fermetures, fusions, privatisations.

 

Mise en place du registre des mesures d’isolement et de contention

– la direction ouvre le parapluie suite au scandale de Bourg en Bresse. Le représentant de la CME rappelle que la durée d’une prescription d’isolement n’est pas fixée par la loi. Un travail en cours à la HAS qui la fixera prochainement à 24h. Pour l’instant c’est le recours aux internes de garde les dimanches et jours fériés. Ils se retrouvent débordés, ce n’est donc pas une bonne solution.

 

Maintien de l’adhésion au GCS-HCL de blanchisserie

– Pour nous le directeur a commis une faute professionnelle énorme en fermant la blanchisserie de site. Nous pensons qu’il doit en rendre compte. Malgré ses gesticulations il vient de signer la prolongation de l’adhésion au GCS blanchisserie HCL. Dans les services c’est toujours la même galère. Le GCS va équiper de puces électroniques tous les vêtements professionnels et quasiment tout le linge (ainsi que les sacs) pour obtenir une meilleure gestion du linge ??? De la rigolade, mais c’est dramatique. Ce sont de tristes clowns et nous demandons la réouverture de la blanchisserie de site.

 

GCS (Groupement de Coopération Sanitaire) restauration HIA Desgenettes et Vinatier

– Avec le démantèlement annoncé de l’hôpital Desgenettes, il sera mis en place en octobre (le projet passera au CTE du 6 10) et les documents ne sont pas finalisés. Principe : le GCS n’est pas employeur, les personnels sont mis à dispositions du GCS mais restent payés par le Vinatier, le CTE et le CHSCT du Vinatier restent compétents, le Vinatier fournira des prestations alimentaires au HIA (78% d’un repas) et assurera les livraisons. Embauche de 4,5 ETP avec mise au stage rapide. Les agents actuellement en CDD pour des remplacements d’été et de maladie pourraient être recrutés- il y a également des candidatures extérieures.

Pour la CGT, c’est un GCS imposé du fait de la disparition progressive de Desgenettes que nous condamnonsNous rappelons que nous sommes pour les services de site, au plus proche des besoins.

 

Occupation du 1er étage des locaux de Neuville

– bail de 5 ans et 11 mois  à 32.000 € l’année pour 320 m²

 

Vente des locaux de la rue Branly

Vente à Santé mentale et communauté au prix de 750 000 € (prix fixé par les Domaines)

 

Effectif du Parc et environnement.

Celui-ci est de 5,5 ETP. Un agent vient de partir à la retraite. Il ne reste que 4,5 agents pour l’entretien du parc. Mr Zoubrinetzky est en charge du dossier. A priori les surcharges de travail seraient couvertes par le recours à la sous-traitance en faisant appel à des ESAT. Selon la direction il n’y a pas de volonté de fermer le service… Nous réclamons des embauches pour redonner à ce service les moyens de fonctionner sereinement.

 

UHSA :

la note de service sur le temps de travail 2016 supprime 30 minutes sur l’année aux agents pour le passage des portes – la direction prétexte une erreur de paramétrage, le nouveau temps alloué (10h 45) correspond au nombre de jours à travailler fois 5’. Si pour la direction le compte est bon, pour les personnels ce n’est pas le cas et la CGT est d’accord avec eux. Nous demandons le maintien des notes de services précédentes.

 

Application de PPCR (Parcours Professionnel Carrière et Rémunération) au Vinatier :

le prestataire des payes doit pouvoir le faire pour la paye d’octobre, une note de service paraîtra dès que la possibilité technique est confirmée. La CGT n’a pas signé cet accord national qui est une tromperie, qui ne correspond en rien à nos revendications salariales et de carrière pour de réelles augmentations de salaire et un déroulement de carrière motivant.

 

Manque d’ASH dans les unités :

d’après la direction il n’y a qu’un poste vacant à ce jour. Pourtant dans les services c’est encore et toujours la galère pour les ASH. Toujours plus de surface avec moins de personnel, ce n’est pas possible de continuer ainsi !

 

Où en est le projet DAU :

la phase 2 de l’appel d’offre est en cours. Le fournisseur sélectionné pourra mettre en œuvre le nouveau dispositif en 2017. Pas de précision possible sur la date exacte. Rappelons tout de même que cela fait 2 ans que nous travaillons sans DAU sur cet hôpital  au détriment de notre sécurité, encore un dossier qui ne plaide pas en faveur de la direction.

 Ces différents points démontrent qu’il faut se rassembler pour combattre cette gestion et cette politique qui déprécie totalement notre travail !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *