EHPAD lieu de soins ou mouroir ?

Appel à la mobilisation, à la dénonciation  d’une situation insoutenable !!!

Un combat pour la dignité, contre l’indifférence

Une délégation régionale CGT a été reçue en novembre 2015 par l’ARS afin d’alerter sur la situation catastrophique dans nos HEPAD et services de l’aide à domicile : Depuis Rien  et toujours le même constat!

Personnel maltraité, personnes âgées en danger …On pourrait aussi dire l’inverse pour définir la situation dans laquelle les EHPAD se trouvent aujourd’hui

Des personnels à bout,  épuisés par une charge de travail considérable avec un sous-effectif permanent que l’on subit dans tous les établissements

Des personnels malmenés, violentés,  par un management autoritaire, méprisant et répressif…par tous les moyens, il faut gérer l’austérité…

Des personnels en grande souffrance de ne pouvoir soigner et accueillir correctement,  de ne pouvoir accomplir leur mission auprès de personnes âgées, dépendantes, fragiles.

En face de cela,

Des personnes âgées qui rentrent en établissement de plus en plus tard, de plus en plus dépendantes et qui ne reçoivent ni les soins ni l’accompagnement à la hauteur d’une société digne de notre siècle et des richesses que nous avons

Des personnes âgées qui payent pourtant très cher et dont les moyens ne couvrent pas le prix de l’hébergement laissant un reste à charge aux enfants, aux familles très important…C’est inadmissible

Des personnes âgées victimes de la course à « l’or gris », comme on dit… intolérable de voir que de nombreux établissements privés sont gérés par des groupes financiers dont le seul but est le profit.

Aujourd’hui, avec la grippe, apparait la précarité des résidents, des personnes âgées qu’elles soient en maison de retraites ou suivies à domicile.

Une surmortalité réelle qui s’impose par manque de moyen parce que le système de santé et de prise en charge de la dépendance est soumis à une politique de rentabilité.

Le  personnel auprès des personnes âgées est totalement insuffisant (cf tract  CGT automne 2016)

Ne laissons pas la situation en l’état, ne fermons pas les yeux, ne nous taisons pas !!!

Personnels, familles,  associations, syndicats, nous devons unir nos forces

Permettre une fin de vie digne pour tous c’est défendre des conditions de travail respectueuses pour tous les personnels qui doivent se sentir bien dans leurs missions

Brisons le silence… retrouvons nous pour nous faire entendre …

Le 14 février, 13H00 Devant  l’ESPASCAF 63 BD. Vivier Merle 69003 Lyon

A l’occasion de la Conférence Régionale Santé et Autonomie

Et le 7 mars journée nationale de mobilisation SANTE et ACTION SOCIALE

La CGT Santé Action Sociale AUVERGNE RHONE ALPES

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.